mardi 20 août 2019

Fwd: ARC skippers share their knowledge - Southampton UK, 14 Sept





Envoyé par myMail pour iOS


-------- Message transféré --------
De : World Cruising Club <mail@worldcruising.com>
À : <marc.c.delatour@gmail.com>
Date : mardi 20 août 2019 à 11:40 +0200
Objet : ARC skippers share their knowledge - Southampton UK, 14 Sept


Rally Portugal 2011 boats sail to Lagos
Ocean Sailing Forum
When
Saturday, September 14, 2019 from 10:00 AM to 12:00 PM BST
Add to Calendar
 

Where
Harbour Lights Picturehouse
Maritime Walk
Ocean Village
Southampton SO14 3TL
United Kingdom
Driving Directions
Hello Marc,  

Are you dreaming of sailing in warm blue waters?

Do you want to skipper your boat across an ocean?

If your answers are "yes" then come and join us at the Ocean Sailing Forum and discover how other cruisers achieved their offshore dreams. 

Southampton, UK
Saturday 14 September 2019

As a keen cruising sailor, we wanted to tell you about our popular Ocean Sailing Forum, which will take place on 14 September, the first Saturday of the Southampton Boat Show. This two hour panel discussion is a must for anyone considering an Atlantic crossing or blue water cruising.
 
Our skippers will share their real-life experiences, top-tips and advice for planning, preparing and enjoying the ARC. 
 
Topics for discussion include choosing sails and equipment, provisioning, living onboard, and weather and routing as well as where and how to cruise in the Caribbean.
Register Now!

"Very Good Value"


 

It only costs £15 per person to benefit from all of this advice, and the price includes a free ticket for the Southampton Boat Show, and a free copy of Yachting World magazine.  After the Forum, participants can visit the boat show and look at the equipment and boats mentioned during the discussion.

 

"Very useful to hear from people who have between them so much experience and knowledge. The Forum represents very good value" said Martin Lunt of a previous Ocean Sailing Forum.

 

"Good value. It drove home the serious nature of long distance cruising and the importance of preparation." said John Perryman

 

 

You can register now via the links above, or call me in Cowes on the number below.

 

Happy Sailing!

 

Martine Waitt
World Cruising Club
+44 (0)1983 296060

 
World Cruising Club, 120 High Street, Cowes, Isle of Wight PO31 7AX United Kingdom
Sent by mail@worldcruising.com in collaboration with
Constant Contact
Try email marketing for free today!

jeudi 25 juillet 2019

L'OVNI 450 en vidéo ....

Je parlais hier des nouveaux OVNIs (sans mentionner bien sur le Fly Board de Franklin Zapata ... qui en dépit de son échec d'aujourd'hui  mérite d'être un franc succès) et j'ai découvert sur Facebook le lein vers la vidéo suivante, disponible sur YouTube ... bien sur.

Elle est en anglais mais cela semble être un "post traduction" car la synchro avec le mouvement des lèvres ne correspond pas. Il doit y avoir une version française mais je ne la connaît pas.
En tout cas, question 'com' et marketing, Alubat a fait des progrès!



Effectivement, celui ci est séduisant et il apporte un grande partie des améliorations que je souhaitais en 2017, dont le Dodger Rigide (Pilot house).
Donc, mes remarques sur la taille du cockpit ou l'intérêt des deux barres sont d'un intérêt limité.
En fait il faudrait l'essayer mais il apporte la majeure partie des améliorations que j'aurai voulu, dont le Dodger Rigide!

Bon, on verra plus tard.
Cela dépendra d'un possible programme de navigation qui reste réaliste ...

A suivre ? ... Peut être.

Accueil/Home
Les commentaires sont bienvenus, merci.



mardi 23 juillet 2019

Partir c'est mourir un peu ...et repartir, c'est quoi ?

Oui, c'est vrai, voir son bateau partir et ne pas être à bord c'est un peu comme une fin ...

Mais dans le cas d'Hanami II, partir c'était un peu partir pour autre vie, d'autres voyages, d'autres paysages, d'autres équipages, donc une autre vie sur l'eau.

Il est vrai que depuis la transat retour en 2014, à part l'accompagnement de la Trans-Gascogne 2017 il n'avait pas fait grand chose comme miles.

De plus la troisième traversée avec l'ARC ou seul avait été annulée pour diverses raisons après que le bateau ait été remis plus qu'en état comme on peut en juger par la liste des travaux entrepris ... et menés à bien.

H2 a donc été "mis à la vente" sur deux sites:
  • Un site français, celui de Grassi Bateaux à la Rochelle car c'est chez Grassi qu'il avait été préparé lors de son acquisition.
  • Un site anglais,celui de North Sea Maritime, à Londres, car c'est un des meilleurs agents Alubat hors France et Hanami II avait déjà servi plusieurs fois à faire naviguer leurs clients potentiels.
En définitive c'est North Sea Maritime qui a trouvé un couple acquéreur pour le bateau.

Partir, oui, mais pourquoi pas REPARTIR, un jour?

Et oui, la question qui, immanquablement, vient ensuite, lorsque le temps ayant passé l'envie de naviguer revient est:

"Si je devais re-naviguer, ce serait sur quel bateau et dans quelles conditions?".

Bien sur, il y a aussi la question "Pour aller où?   Pour faire 'quoi? ".

Certes elle importante mais elle me semble secondaire car la première pose le vrai choix:

"J'achète de nouveau un bateau, j'en loue un quand j'en ai envie, je navigue sur le 'Bateau Des Autres', le bien connu BDA ou alors je navigue comme équipier, en croisière ou en convoyage ...".

A cette date, pas de réponse évidente à ces questions mais, en faisant l'hypothèse d'y 'retourner vraiment', le choix serait pour un achat.

Le bateau serait probablement plus petit mais toujours un dériveur et en aluminium, probablement d'occasion car le programme serai moins ambitieux (???), bon, disons plus réaliste.
Dit comme cela, cela limiterait le choix au 395 ou au 365, ce dernier étant, depuis longtemps un de mes préférés dans sa taille.

Certes, il serait possible d'opter pour un des nouveaux OVNIs du chantier et que l'on commence à voir sur l'eau.

Tout d'abord le 400, ci contre, qui est la nouvelle mouture du 395 avec un double poste de barre, un arceau au dessus de la descente, un portique arrière un peu modifié et un intérieur plus clair grâce à des hublots en plus grand nombre et mieux disposés. En photo, car je ne l'ai pas vu en vrai, il me fait penser à l'Allure de Jimmy Cornell d'il y a quelques années.
Il a certainement d'autres améliorations techniques mais n'ayant plus mis les pieds au chantier depuis plus d'un an, je ne les connais pas, donc partons du principe que ce nouvel OVNI apporte, comme d'habitude, un vrai plus.

Autre option, le 450: nouvelle évolution du 445 avec sa double barre à roue (donc un cockpit plus petit même si la plage arrière à été revue), un arceau relooké avec succès et d'avantage de surface de hublots pour une meilleure clarté.

Je ne l'ai ni vu ni essayé (il faut savoir éviter les tentations) et l'envie de naviguer n'était pas si importante que cela durant les deux dernières années.
Toutes fois, un des acquéreurs potentiel de H2 en a acheté un, donc je connais quelques détails qui sont séduisants mais pour de la Grande Croisière, ou pour un Bateau de Voyage, sur lequel on passe le maximum du temps en mer, au large en général, sous pilote ou régulateur d'allure, un cockpit spacieux dans lequel on puisse aisément tenir à plusieurs, voire s'allonger, me paraît plus important qu'un double poste de barre dont l'utilité ne se fait sentir, de mon point de vue, surtout dans les manœuvres de port et si l'on aborde pas les pontons en marche arrière, ce qui est souvent le cas si l'on est amarré sur un pendille.

A aujourd'hui aucune réponse n'existe à ces questions: pas de décision ferme d'y 'retourner ou pas' et donc pas de choix sur le bateau, quoi que, pour ce dernier point, sauf changement majeur, je resterai fidèle au Dériveur Alu.

A suivre ? ... Peut être.

Accueil/Home
Les commentaires sont bienvenus, merci.

jeudi 11 juillet 2019

Kurun, 60 ans plus tard, ou presque

KURUN autour du monde.

C'est le livre qui m'a fait réver, il y a bien longtemps et a probablement éveillé mon intétrêt pour la mer et les voiliers.

Ensuite sont venus: "Aux quatre vents de l'Aventure" de Marcel Badiaux, puis les Damiens, Moitessier et "Pénélope était du voyage", entre autre ...

Bien évidement il y en a eu beaucoup d'autres, dont la plus part sont listés dans l'onglet "Bibliothèque", mais ceux là sont les premiers, c'est sur.

Bien sur il y avait aussi Henry de Monfreid avec ses "Secrets de la Mer Rouge", mais ce n'était pas pareil ...

Surprise agréable, donc, de retrouver KURUN, tout beau, tou propre, presque neuf, amarré au quai au Croisic, à 3 heures et quelques de Paris en TGV.

En dépit de la pancarte qui signale sa présence derrière la criée, il ne semble attirer que peu de monde et le prendre en photo ne nécessite pas de se frayer un chemin à travers la foule.

Quelque part, ces navigateurs cités plus haut, sont les ancêtres du "Golden Globe Race" de 2018 qui reproduit, à l'identique ou presque la course historique du "Golden Globe Challenge" de 1968 qui vit a victoire de Sir RObin Knox Johnson sur Suhaili et rendit célèbre Bernard Moitessier qui préféra arréter la course qu'il aurait sûrement gagné pour rejoindre le Pacifique et "sauver son âme".

Difficile, aujourd'hui, de naviguer sans Radar, sans VHF, sans GPS ni Pilote Automatique, ni téléphone satellite ou autre BLU, sans parler des balises traçantes, désalinisateurs et autres éléments de sécurité ou de confort.

Mais la "Voile Basique" reste apparement une valeur sure, et pour qui voudrait repartir avec un équivalent du KURUN de l'époque, voici ce que l'on peut lire sur l'affichette attachée aux haubans.`


A suivre ...

Accueil/Home
Les commentaires sont bienvenus, merci.

mardi 2 juillet 2019

L'Aluminium et sa réparation ...

L'un des posts les plus consultés de ce blog est celui sur la réparation de l'aluminium.
"Quel produit pour réparer l'Aluminium" accessible en cliquant sur le lien précédent.

Sur un OVNI c'est surement un sujet qui revient de temps à autres puique tout, ou presque, est fait de ce métal.

Ce post date un peu puisqu'il est d'Août 2014 et j'ai découvert une technique que le ne connaissais pas, basée sur le brasage. Il ne s'agit donc pas d'embarquer des ponts ou des tubes d'un produit quelconque mais d'avoir avec soi des "rods" idoine et de quoi souder: un chalumeau en pratique.

Je ne sais pas, car je ne l'ai bien sur pas testé, si cela est efficace pour des éléments soumis à de fortes contraintes, mais c'est surement un méthode à connaître et éventuellement maîtriser pour de petites réparations, surtout si l'on voyage dans des lieux où il peu probable de rencontrer un chantier naval qui possède cette technique.
Je me souviens d'avoir fait un post sur le sujet à propos de répartions ALu à faire faire à Las Palmas.

Donc il s'agit du produit DuraWeld™ - Super Melt Welding Rods

Le produit est disponible sur le site de https://hyperowl.shop/products/super-melt-welding-rods en cliquant sur le lien ci dessus.
Apparement la disponibilité n'est pas continue et les tarifs changent en fonction des stocks et prix actuel est d'environ 7 euros contre 27 habituellement.

A voir donc .... et peut être ... à suivre.



dimanche 30 juin 2019

Pour ceux que la BLU intéresse et qui la pense UTILE.

Quelques sites qui traitent, entre autre, de la BLU.


Je les ai découverts dans un brouillon de post que je n'avais jamais "publié sur le blog".
Peut être interrèsseront ils quelques uns ...

Sans bateau, je ne navigue plus et le blog est tombé dans les oubliettes, pas de l'Histoire, mais de mes activités régulières.
Peut être devrais je changer cela et m'y remettre un peu et envisager de naviguer sur d'autres bateaux, comme équipier par exemple, pour le prochain ARC peut être.
A voir ....

Donc, voici les adresses.

Le Groupe FaceBook
https://www.facebook.com/groups/SSB.Net/


Le site YachtFunk
https://yachtfunk.com/start/

Pour voir la qualité de la transmission et les zones de réception de façon graphique
http://www.voacap.com/p2p/index.html

AirMail Version 3 download
http://www.siriuscyber.net/sailmail/
Click Here to download Airmail ver 3.5.036 (about 38MB).

Weather Routing
http://wetterwelt.de/regatta-advice.html
http://wetterwelt.de/seaman-weather-app.html

Boat to Boar call
https://www.youtube.com/watch?v=wEFfKo_Uabc

Antenne WIFI 4G The Wirie
http://www.thewirie.com/user-manuals/

dimanche 18 février 2018

Un OVNI 445 à la recherche d'un nouveau skipper: A VENDRE !

Le blog de Hanami II (H2) est resté silencieux bien longtemps.
Trop longtemps probablement.

Cela fait aussi trop longtemps que H2 n'est pas allé s'ébrouer dans les vagues, le long des cotes ou au large ...

La raison?

Et bien elle est simple: la 3ème transat prévue avec l'ARC a été annulée pour plusieurs raisons.
En dépit d'une préparation "poussée", avec pas mal d'améliorations, (voir la liste ci-dessous) H2 n'a pas quitté son ponton depuis septembre.
Les conditions nécessaires pour reprendre une navigation hauturière ou au long cours n'étant plus réunies à l'heure actuelle H2 se cherche maintenant un nouveau propriétaire/skipper qui l'emmène visiter des mers, des lieux et des océans nouveaux.

Autrement dit H2 est à vendre...


C'est une décision douloureuse...
Evidement, comme tous ceux qui ont beaucoup navigué le savent: un bateau c'est 'plus qu'une maison.

S'en séparer est toujours difficile!


On a voyagé avec, on a découvert des paysages et des gens nouveaux.
On s'est parfois découvert des talents et des défauts cachés.
On a surtout réalisé que, bien souvent, c'est lui qui nous protège et qu'il le fait d'autant mieux que l'on en a pris soin.
C'est presque une personne: de temps à autres on lui parle et lui aussi nous parle: en mer c'est évident.
On écoute son bateau, on lui fait confiance, on s'en occupe et bien sur on s'y attache.
Et comme pour une personne, comme on s'y attache on veut pour lui ce qu'il ya de mieux, chaque fois que l'on peut.
On veut ce qu'il y a de mieux pour l'équiper et l'entretenir mais aussi pour lui.

Et maintenant, pour H2, le mieux c'est de lui trouver quelqu'un d'autre qui l'apprécie, en prenne soin et le fasse naviguer car il adore cela.

Le laisser au ponton c'est comme laisser un cheval de course dans son box ou son paddock ou un chien de chasse dans un appartement, sans autre horizon que des murs ou des barrières: c'est de la folie.

Donc H2 est prêt à repartir, ou presque car quelques modifications avaient été planifiées pour la semaine précédent le départ.
  • Sablage de la coque,
  • Nouvelle hélice MaxProp 4 pales,
  • Nettoyage de l'arbre d'hélice,
  • Changement du joint hydrolube.
  • Changement des hélices du propulseur,
  • Nouveau parc de batteries (service, moteur et propulseur),
  • Révision complète de l'installation MasterVolt ,
  • Révision/update du radar,
  • Changement du support de radar,
  • Installation d'une pompe de cale automatique,
  • Déplacement du tableau de commande du désalinisateur,
  • Installation d'anodes dans les réservoirs d'eau,
  • Pose dun splitter antenne pour la VHF et l'AIS pour avoir deux sources possibles si démâtage par exemple,
  • Mise en place d'un nouveau groupe froid plus puissant,
  • Révision du gréement et changement des haubans douteux,
  • Remplacement des vis des enrouleurs par des vis 6 pans creux,
  • Révision de la survie,
  • Révision du moteur Hors-Bord,
  • Révision des voiles,
  • Addition (à finaliser) de nouveaux coinceurs Spinlock sur les pianos pour avoir deux bosses pour chaque ris,
  • Nouveau connecteur plus rapide et vraiment étanche pour le Watt& Sea (pas encore posé),
  • Changement des transparents de la capote et
  • Réfection de toutes le coutures,
  • Plus, évidement, un peu de peinture
  • Etc ...


Hanami avait été expertisé en 2016, et un post avait été fait sur le sujet à cette époque, dans l'optique d'une vente qui ne s'est pas faite et pour avoir une valeur d'assurance.
Le rapport est disponible sur demande, il suffit de le demander via l'onglet CONTACT.

Sa valeur, à l'époque, et avant la série d'améliorations décrite dans la liste ci dessus était de 360 000€.
Actuellement, et après ces amélioration, l'estimation est aux alentours de de 320 000€ pour un bateau prêt à repartir après bien sur un nouveau carénage et quelques travaux de remise en ordre.

Donc voila: H2 attend son nouveau skipper et est prêt à être visité.

  • Il a parcouru à peu près 30 000 mile.
  • Le moteur à 1800 heures
  • La coque a été sablée et la sous couche refaite en 2017
  • Son hélice 3 pales a été changée pour une MaxProp 4 pales
  • Le parc batteries est entièrement neuf,
  • Le détail des équipements est visible via ce lien (CLIQUER ICI).
  • Le rapport d'expertise de 2016 et le diaporama sont télé-chargeables au format PDF depuis l'onglet "Manuels Techniques" à la rubrique "Divers".

Il est toujours aux Sables d'Olonne, quai Garnier, dans le port de pêche, face au chenal.
Il reste chauffé de façon continue donc bien sec.
Il impatient de revoir le large.


Accueil/Home
Les commentaires sont bienvenus, merci.

jeudi 30 novembre 2017

Pour les amateurs de navigation éléctronique

Tous les softs de navigation calculent et affichent la route optimale.

Le plus souvent de façon dynamique au cours du calcul et en fin de calcul on obtient la route complète mais pas toujours avec les vents que l'on rencontrera au moment ou on passera au point défini.
En pratique, on a souvent le vent du moment ou l'on arrive.
Savoir qu'il y a 15 N de NO au milieu du golfe de Gascogne lorsque l'on est arrivés à Gigon ne sert pas à grand chose.
Quelques softs donnent le vent tout au long de la route, au moment où l'on y passe. Ils mémorisent la trace point par point et la reconstruisent en fait.

C'est bien mieux car cela permet de savoir où l'on met les pieds et de dire, par exemple, "A 22:30 soyez prêts a virer le vent va tourner SO" et même d'imprimer une copie d'écran et de l'afficher dans le carré ou le cockpit.
ScanNav fait cela.

A l'occasion du salon Nautique de Paris, une nouvelle version de ScanNav 18.0 vient tout juste d'être diffusée.

Bien entendu, comme pour toute nouvelle version elle apporte son lot de nouveautés en supplément de celles déjà parues récemment, avec l'accès à de nouveaux guides et des améliorations notamment côté Routage, et performances.

Cliquer ici pour voir le détail des nouveautés ainsi que l'historique des versions précédentes.
Cette nouvelle version est disponible en téléchargement ici(*)

Pour un aperçu des possibilités de ScanNav, visualiser la présentation complète (9 minutes)
Disponible également sur YouTube

Si vous avez des retours d'expérience, SVP mettez les en commentaires.

A suivre ...

Accueil/Home
Les commentaires sont bienvenus, merci.

mercredi 29 novembre 2017

Une petite liste des améliorations

For an english translation, please use the Translate function in the right colum, it is in the 3rd position in the column.
H2 n'a pas énormément navigué cette année, ce qui est dommage car il avait été sérieusement préparé avec Alubat pour sa 3ème transat Est-Ouest avec l'ARC que j'ai malheureusement du renoncer à faire.

Pour répondre en une seule fois aux questions que l'on me pose sur le sujet des modifications et ajouts, voici une liste non ordonnée mais presque complète de ce qui a été fait.
  • nouvelle hélice MaxProp 4 pales, 
  • sablage de la coque, 
  • nouveau parc de batteries (service 660Ah, moteur 110Ah et propulseur 2*110Ah pour avoir du 24v),
  • révision de l'installation MasterVolt complète,
  • changement des hélices du propulseur, 
  • révision/update du radar, 
  • installation d'une pompe de cale automatique, 
  • pose dun splitter antenne déstiné à la VHF et l'AIS pour avoir deux sources possibles (mât et arceau arrière) si démâtage par exemple, 
  • nouveau groupe froid plus puissant, 
  • révision du gréement et changement des haubans douteux,
  • installation d'anodes en magnésium dans les réservoirs d'eau, 
  • révision complète de la survie Viking, 
  • révision du moteur Hors-Bord,
  • révision des voiles,
  • addition de nouveaux coinceurs sur les pianos pour avoir deux bosses pour chaque ris, 
  • nouveau connecteur plus rapide et  vraiment étanche pour le Watt& Sea (pas encore posé), 
  • changement des transparents de la capote et 
  • réfection de toutes le coutures, 
  • un peu de peinture, 
  • etc …
Reste maintenant à finir de le désarmer et l'hiverner pour qu'il passe l'hiver tranquille et au chaud puisque son chauffage programmable a été remis en marche.
Priorité no 1: pas d'humidité à bord!

Reste à savoir si, naviguant de moins en moins, je ne devrais pas lui chercher un nouveau skipper qui l'emmène se promener au large.
Pour le moment il y quelques candidats dont deux sérieux, on va voir.

A suivre.




Envoyé par myMail pour iOS

mardi 8 août 2017

Enfin à quai


Hanami II entrant au port au Quai Garnier. Une belle photo faite par Sonia qui nous attendait sur la jetée.

L'arrivée fut sans problème avec Lauranne à la barre durant 3h avec 18 à 27 N de vent maximum, quelques pointes à 9 N et 7N de moyenne, de nuit sur un bateau nouveau pour elle.
Super, vraiment...
Reste, bien sur et comme d'habitude à ranger et nettoyer mais cela fait parti du jeu et Yves va me donner un coup de main.

Parmi les choses à faire:
- controler la VHF
- controler l'étais du solent qui semble un peu mou
- rebrancher le désalinisateur
- mettre le cable définitif de connection du W&S qui nous fourni, à 7N de moyenne, tout le courant voulu
- décoincer l'éolienne qui s'est bloquée sur son bout de retenue
- nettoyer les fonds car, à la gite, si les vannes d'aspiration des toilettes sont ouveres il y a de l'eau qui déborde parfois
- plus quelques bricoles évidement...

Et pour clore un souvenir de la nuit.


On approhe

07 08 2017 - 17:30 - 45°28N / 03°12W

Finalement le vent a faibli puis pourné ouest mais pas autant que nous l'espérions au vu des fichiers GRIB, ce sera pour cette nuit.
En paralléle, le barommètre baisse régulièrement puisque nous sommes passés de 1019 à 1009 en 24h à peu près.
Cela nous permet cependant de faire route 'presque' directe à la voile sour les Sables avec un cap au 50, à 50 degrès du vent qui est à 13N.
Si cela continue comme cela, c'est bieN.
Question pêche nous avons pris un sac plastique, assez gros mais vide de tout poisson comestible. Décidément, de ce coté là nous n'avos pas de chance.

00:00 - 45°51N / 02°39W

A la barre les filles se régalent: 17N de vent de traves, mer plate ou presaue, clair de lune superbe, 6N, 7N, 8.5N ... le pied!
Il faut dire que toutes deux barrent très bien et que le pilote automatique est au chômage.
Elles attendaient cela despuis le départ, donc on les laisse faire et le voir faire est un réel plaisir.
Restera à abattre un peu pour passer Rochebonne dans son Est et éviter le pêcheurs qui ne manqueront pas de s'y trouver.
A 7N de moyenne, si on arrive à y rester on devrait être au Sables vers 7 ou 8 h du matin, inespéré il y a 24 heures.
Décidémént, H2 est un bateu qui préfère les allures au travers ou portantes.

La suite plus tard ...

----------
radio email processed by SailMail
for information see: http://www.sailmail.com

lundi 7 août 2017

Un parking de supermarch=?ISO-8859-1?Q?=E9?= dans le golfe de Gascogne ...

07 08 2017 - 05:00 - 44°55N 03:59W

Pleine lune toujours et nous sommes au milieu d'un "banc" de pécheurs, plus de 20 éalés sur 10 à 12 miles au milieu du golfe.
Je crois que je n'en ai jamais vu autant au même endroit.
Dans ces cas là l'AIS et le Radar sont bien utiles et heureusemnt tous deux marchent fort bien.
Avec la pleine lune c'est plus facile bien sur. Si il pleuvait, ce serait une autre affaire.
Comme avec leurs projecteurs on ne peut pas voir facilement leurs feux, la seule façon de détecter les collisions est l'AIS avec les valeurs de CPA et TPCA et de suivre leur relèvement à vue.
Nous en avons un devant, à moins de 2 miles avec un CPA à 200m et un TCPA à 18 minutes. DOnc j'ai mis un minuteur à 13 minutes et on va garder l'oeil dessus, cela devrait aller et si il y en a un qui doit bouger, ce sera surement nous.

09:37

Et bien on a fini de sortir de la zone de pêche, on se serait cru sur le parking d'un supermarché un samedi.
Beau temps, toujours du vent de face mais cela devrait tourner ouest dans l'après midi et nous permettre de tenter des bords plus francs.
Question position nus sommes là où nous devions être: à la fin et au milieu du pack. Pas mal donc.
Seul petit problème à part la VHF out, le bout de retenue de l'éolienne s'est coincé dans le pas de l'hélice et il faudra attendre d'être au port pour le décoincer. On a bien essayé en mer mais cela boouge beaucoup et c'est dangereux.

A suivre ...

----------
radio email processed by SailMail
for information see: http://www.sailmail.com

Toujours dans le Golfe ...

06 08 2017, 14:05, 44°17N, 4°55W

Et bien cette fois nous sommes au moteur.

Sur le fichier Adrena de position de ce matin nous étons bien sur la bonne ligne mais très en arrière, à plus de 10 NM du dernier mini.
Les bords carrés sont bien en ballade mais pas pour suivre une flotte de coureurs car nous sommes beaucoup trop lent pour rester suffisament proches.
Pour couvrir 55 NM en ligne droite, nous en avons fait à peu près 120 en zigzags. Ca ne peut pas marcher!
Peut être aurions nous pu garder toute la toile avec Génois et GV et monter au près serré mais vu l'inconfort nous avoins refusé cette option.
Donc: GV au centre, voile d'avant roulée et c'est la 'brise Volvo' qui nous pousse. Moins agréable mais plus efficace et nous pouvons tenir un cap au 55-60 qui nous rapproche de la ligne directe.
J'ai mis un Way-Point à 44°49N - 04°04W, ce serait bien d'y être vers 22h. Après on verra en fonction du fichier de position du soir.
Comme le dit Denis HUgues: "C'est dans le près qu?on voit le plus d'?animaux en liberté."

A part cela, beau soleil, mer à peu prés calme, pas une voile en vue ni un AIS sur l'écran. Même Zen, qui était derrière nous, a disparu de l'écran.
La BLU va continuer à être le moyne de communication de préférence car il nerste pas 50 unités sur le carte Iridium et si nous devons durer jusqu'à mercredi (on ne sait jamais) cela ne suffira pas.
En fait la transmission par Iridium n'est pas extrêmement plus rapide de par BLU mais elle est bien plus chère.
Il est regrétable que Zen qui a une BLU à bord ne sache pas s'en servir, on aurait au moins pu communiquer.
A bord, en ce moment tout le monde dort ... oui, bon, sauf moi ...

07 08 2017: 00:50

Et bien nous avons toujours nos 17 à 18N de vent dans le nez, et tirer des bord,s carrés au mieux, n'est toujours pas très efficace, c'est le moins que l'on puisse dire.
Sur le fichier des position de 19:30 nous sommes bien sur la route, sur l'arrière de la flotte et au milieu d'elle, à 10NM en arrière à peu près.
La nuit est claire avec une superbe pleine lune qui se reflète sur la mer avec des effets surprenants du fait de la forte houle d'Est.

Aprés le diner (pates "Bolognaise like" et crème au chocolat) nous avons pris un ris dans la GV et nous allons voir si GV à 1 ris plus Solent permet un meilleur cap dans de meilleures conditions.
Question pêche, si Tea Jaune à pris 4 thons nous avons du nous contenter d'un morceau de bout de pêcheur, pas mangeable bien sur et qui a du décourager les proies éventuelles.

A suivre ...

----------
radio email processed by SailMail
for information see: http://www.sailmail.com

dimanche 6 août 2017

Aviles les Sables J1

1er jour de l'étape retour.
20:58, 43°53 N, 05°49 W

Pour le moment cela ressemble aux prévisions mais avec un peu plus de vent que prévu et bien de face.
Conséquence il nous faut tirer des bords que l'on aimerait au moins carrés mais qui ne le sont pas.
Au mieux nous faisons du 350-355 et ensuite du 110-115 soit 20° de perdus à chaque virement de bord.
Apparement nous ne sommmes pas les seuls.
Parmis le accompagnateurs, Tea et Sharkot sont devant, au nord et Zen est derrière nous dans l'ouest.
La pluie a cessé et il y a un peu de ciel bleu dans l'ouest.
Au diner ce soir: melon et omelette aux pommes de terres et chorizo que nous avons juste fait réchauffer.
Pour le moment aucun poisson n'est venu taquiner la ligne de traine, on verra demain.

23:50
Finalement, le vent tombant un peu nous sommes passés au moteur aprés des bords inefficaces.
Une bande de dauphins est venu jouer avec l'étrave du bateau, ce qui a permis à Lauranne et Pauline de faire de sympatiques photos.
Plus un seul mini en vue, ni de visu ni a l'AIS. Les bateaux accompagnants ont disparu des écrans eux aussi alors que les pêcheurs et les cargos sont bien visibles.
Cela pose la question de la puissance des AIS. Faible sur les minis cela se comprend mais sur un Pogo 12.50, un Dufour 40 ou un Outremer c'est surprenant.
A part cela la mer est belle, le ciel dégagé et nous avons une superbe pleine lune, ce qui ne facilite pas le repérage des feux des minis.

06:00
Beau ciel bien clair avec une joile pleine lune, petite houle du vent qui rend la nav moins confortable lorsque le cap est au nord.
Nous continuons à tirer des bords presque carrés sois GV et Solent et Lauranne est une excellente barreuse, en particulier de nuit.
Toujours aucun mini en vue, seulement Zen qui est dans notre sud-est et tire lui auusi des bords peu carrés.
Lorsqu'il fera jour il faudra changer la bouteille de gaz si l'on veut avoir quelque chose de chaud, en particulier du thé.

----------
radio email processed by SailMail
for information see: http://www.sailmail.com

samedi 5 août 2017

En attendant le départ


Après avoir trainé nos 5 bateaux le long du chenal reste à attendre le départ dont la ligne risque d'être délicate à attendre avec moins de 2 N de vent et une houle de 1m.
Heureusement, il ne pleut plus mais cela devrait reprendre plus tard.
Attente cool, Lauranne barre. Yves surveille, Pauline fait les ´double check' sur le pont et moi j'en profite.

A suivre...


Envoyé par myMail pour iOS

Le retour

Les 3 premiers de la classe Proto Solo: vainqueur, Ian Lipinski sur Griffon.


Depart ce matin: ciel gris, pluie, pétole et le peu de vent que nous aurons sera Nord ou Nord Est et il faudra attendre mardi pour avoir 15N de Nord Ouest.


Comme nous sommes allés trop vite à l'aller nous allons tirer des bords à la voile, si posdible sans moteur, pour rester derriére la flotte ou au moins dans le dernier tiers . 
Cela ne sera pas rapide ni plaisant sous la pluie mais cela devrait marcher.
H2 est prêt: pleins faits, feu de hune changé, VHF toujours imprévisible, Time-Zéro OK, météo chargée, basile traçante OK avec les bonnes piles, avittaillement fait et surement excessif; tout cela devrait aller.
Quelques photos: remise des prix, réception à la mairie, les minis ce matin à 07:00.


A suivre....

mardi 1 août 2017

Arrivée à Avilès

31 VII 2017

06:00 / 44:03 N - 05:09 W
-------------------------
Si je me remets à faire la mise à jour du blog en mer c'est que j'ai enfin réussi à m'amariner.
Cela aura pris 24h au moins, c'est la première fois. Cela m'était déja arrivé d'être fracassé en mer, notament en 2008 entre la Sardaigne et la Sicile, mais jamais au départ, jamais comme cela.
Donc c'est mieux.

Question navigation, à partir de 03:00 c'était mieux: 10 à 15 N de vent régulier par le travers ou presque mais avec une nette tendance à descendre encore, de quoi envoyer le génois et stopper le moteur. Glisser sur un mer d'huile sans bruit et sans que le bateau danse est un plaisir rare, encore plus rare dans le golfe de Gascogne et donc cela se déguste.
Mais comme toutes les bonnes choses, cela a une fin.
Après 1h30 de glisse, Eole a du penser que c'était suffisant et en 5 minutes le vent est passé de 13N à 0.5N et une petite pluie fine est venu arroser cela. Conséquence: on ramène la GV au milieu, on re-enroule le génois et on remet le moteur à 2000 T/mn pour récupérer une vitesse de 5 à 6N.

Donc à 6h, Yves prend un quart qui semble devoir être tout moteur.
Quand à la flotte de minis, elle reste sur babord mais nous a dépassé et trois se trouvent largement devant nous.
Encore 45NM à courir et nous serons arrivés.

11:00 / 43:48 N - 05:38 W
--------------------------
Sur le fichier de positions de la flotte reçu à 09:00 Hanami est le bateau accompaganeur de tête, ce qui n'était pas prévu car, théoriquement, nous sommes le plus lent.
Contre un catamaran, un Pogo et un Dufour 40, un OVNI au près a peu de chances.
Le bateau de tête devait être ZEN, un catamaran Outremer. EN fait nous avons suivi la flotte jusqu'à la hauteur de la Garonne puis nous avons fait du sud-ouest quand tout le monde devant nous faisait du sud-est ou du sud. Ceci nous a
permis, sans le savoir, de rester à tribord M(donc à l'ouest) de la flotte et de couper au plus court, en général au moteur bien sur car avec moins de 8N de vent le bateau fait du sur-place.
La copie d'écran arrivera quand nous serons à terre.

Autre bonne nouvelle: la VHF.
La VHF portable était OK mais la iCom du bord émettait bien mais nous n'avions apparement pas de réception.
Chassiron nous recevait bien mais nous ne l'entedions que sur la VHF portable.
Apprés avoir vérifié toutes les connections et mis de l'anti-corrosion en bombe partout, il semble que ce soit le niveau Du Squelch qui bloque la reception. Si on ajuste le Squech pour supprimer totalement le bruit de fond, alors on a plus rien. Par contre, si on laisse un peu de bruit de fond (désagréable bien sur) alors ça marche.
Donc on a baissé le Squech, gardé le bruit de fond au plus bas et on verra au retour aux Sables si il n'y a pas quelque chose à faire DANS la VHF.

A part cela tout est OK: il fait gris, la pression est à 1013 en hausse (ça a tout du marès baromètrique), la mer est grise, il bruine et un autre poisso est parti avec le bas de ligne et il était gros celui là. Tant pis!!!

Les cotes sont en vue et le Cabo Penas est juste devant nous 0 quelques miles, il en reste à peu près 25 à faire.
En arrivant il faudra:
- changer l'ampoule du feu de hune qui est morte, donc monter dans la mât.
- nettoyer le speedo qui a refusé de nous donner la vitesse de surface
- vérifier la VHF
- laver quelques draps qui ont pris une vague par un hublot de pont ouvert (le mien bien sur).
- laver le bateau qui est dans un état de crasse avancé.

A suivre ...

----------
radio email processed by SailMail
for information see: http://www.sailmail.com

Un petit tour en mer

31 Août 2018
01:01 - 23:01 UTC
44:18.14 N
04:35.91 W

Cela faisait un petit bout de temps que Hanami II n'était pas parti s'ébrouer un peu en mer.
Deux ans amarré au même ponton avec juste quelques courtes sorties pour prendre l'air ce n'était pas suffisant, c'est sur.
Lui avoir refait une carène toute neuve avec un nouvelle hélice, avoir contrôlé et refait son grément, avoir lavé ses voiles et quelques autres soins avait surement du lui donner des idées de liberté et de grand air.

Et bien cette fois il a droit à sa première vraie promenade vers le sud.
Une promenade un peu courte, certes, mais qu'il connaît déja puisque pour la troisième fois il accompagne la Trans-Gascogne 6.50 avec quelques bateaux amis des épreuves précédentes, aussi bien dans les accompagants (Sharkot et Tea) que dans les concurrents.
Il a également retrouvé son équipière de 2015,Pauline qui cette fois est accompagnée de Laureanne alors que Louis qui a participé à sa préparation n'a pas pu embarquer pour la traversée.
Jacki et Laurent ne sont pas là et Yves qui connait bien Hanami les a remplacé et a largement contribué à la préparation du bateau.
Donc nous sommes un équipage de quatre: Marc, Yves, Laureanne et Puuline et nous allons à Avilès, sur la cote nord de l'Espagne, à l'ouest de Gigon, destination de la première étape de la Trans-Gascogne qui, cette année, ne part plus de Port Bourgenais mais de Sables d'Olonne.

Cette nuit nous sommes dans la partie sud-est du golfe de Gascogne, plutôt inhabituel pour cette destination, mais la météo ne proposant pas d'autre option il ne restait qu'à y aller.
Temps gris, soleil voilé ou totalement absent, mer croisée, petite houle de travers, peu ou pas de vent, voila le menu du jour.
Probablement pas ce que Hanami devait espèrer car, à défaut de tirer parti de ses voiles toute propres et réparées, il a fallu qu'il nous fasse voyager ... au moteur et il semblerait bien que cela doive durer jusqu'à l'arrivée demain après midi.

Avec un tel temps, le minis ont du avoir du mal à avancer au près mais nous avons eu quelques facilités à rester près de la flotte, voire près du peloton de tête, ce qui était inattendu.
L'équipage aussi a eu un peu de peine et le mal de mer, à toutes ses phases, c'est manifesté à bord en frappant en premier le skipper qui a du faire des 'offrandes' a NEPTUNE, les premières de sa vie. Comme quoi tout arrive il suffit d'attendre.

Un joli petit thon de 50 cm est venu déguster l'appat sur la ligne de traine mais le fil a cassé lorsque nous l'avons ramené à bord et il est reparti, plus mort que vivant, avec des histoires à raconter à ses copains si il survit (référence au sketch, excellent d'ailleur, d'un humoriste bie connu).

Voila pour ce soir.
Pour la suite, on verra ...

----------
radio email processed by SailMail
for information see: http://www.sailmail.com

mardi 30 mai 2017

Prendre une bouée au lasso ...


Ayant discuté avec un ami de la meilleure façon de prendre une bouée, en solitaire ou en équipage réduit, sans avoir à ramper à l'avant, sans risquer de perdre la gaffe ou de tomber à l'eau, je me suis souvenu que j'avais répondu à une question sur ce sujet sur l'ancien forum de STW (Sail The World).

Voici le lien (Cliquer ici) pour avoir accès à tout le fil sur le sujet.

Si on décide de rester longtemps, il faut remplacer l'aussière par une autre possédant un bout de chaine en son milieu, la chaine restant sous la bouée (pas la meilleure solution) ou passant dans l'anneau de la bouée, ce qui est surement la solution la plus fiable.

Cliquer sur ce lien (Cliquer ici) pour avoir accès au sujet entier et aux photos car j'avais déja fait un posting sur ce sujet en 2014.

A suivre ...

Accueil/Home
Les commentaires sont bienvenus, merci.


lundi 15 mai 2017

Un joint appelé Hydrolube

Je n'aurais jamais pensé à faire un post sur ce sujet si un OVNIste de mais amis ne m'avait posé une question sur l'origine possible de vibrations dépendant de la vitesse du moteur.

Bien sur il peut y avoir de multiples raisons dont:

- Une mauvaise fixation du moteur si les écrous qui le fixent à la coque se mal serrés

Where screw can get loose
Ou comme indiqué sur la photo :
- Une mauvaise fixation de l'inverseur
- Une mauvaise fixation du tourteau sur l'inverseur ou
- Des écrous mal serrés au niveau du tourteau lui même

Une fois ces quatre causes éliminées, restent:
- Un mauvais  alignement de l'arbre.
- Une hélice mal fixée (boulon de fixation desserré)
- Pale cassée ou endommagée
- Quelque chose de coincé dans l'hélice ou autour de l'arbre

Et enfin il reste le joint Hydrolube.
-Il faut changer le joint Hydrolube si l'arbre et l'hélice ont du jeu dans le tube (de jaumière) d'étambot. (Merci à JMB qui m'a signalé cette erreur!)
Là comme pour les problèmes d'hélice endommagée, il faut mettre le bateau au sec pour 'établir un diagnostic fiable' et procéder à la 'réparation'.
Donc voici le petit protocole (en anglais, que je traduis pas bien sur ...) envoyé à cet ami

Hi,

If you never changed it I think yo might have issues with the so called "joint hydrobule". I don't know the english translation, so I'll call it this way.

It is piece of hard rubber that maintain the shaft in its tube as indicated on the picture below...

Le joint HYDROLUBE

What to look for
You will have to :

1 - beach the boat if you have tides or haul her out
2 - remove the propeller
3 - unscrew the holding screws.
4 - dissolve the lime-stone with hot vinegar or chloridic acid (10%) by injecting it through the hole shown on the picture above (acid is better)
5 - wait for the vinegar/acid to act
6 - rince by pushing water inside through the hole with a hose
7- inject through the same hole any kind of lubricant you have. (use a lot of it)
8 - pull the ring out as shown below, it will be difficult most of the time.

9 - clean the inside of the tube and the shaft with some chlorydric acid. The best way to do it is by using a piece of paper folded around a long thin piece of plastic and soaked with acid that you push inside between the shaft and the tube?
10 - put a lot of grease in and out on the Hydrolube
11 - insert the new Hydrolube rubber piece into the tube making sure that the holes for the holding screw are facing the holes
12 - put back the screws
13 - put the propeller back and secure it
14 - you are done

When you put the boat back in the water, do make sure the tube holding the shaft fills up with water by pressing the cutlass bearing until some water start pouring.

Step 8 is the toughest one: be patient and don't break the rubber piece?


All the best,

A suivre ...

Accueil/Home
Les commentaires sont bienvenus, merci.