mardi 26 août 2014

De l'utilisation des données AIS par le RYA ... Un bel exemple.

Dans le dernier numéro de la revue trimestrielle du RYA ou Royal Yachting Association, qui possède également une page Wikipédia il y a un article assez interréssant basé sur l'utilisation par le RYA des traces AIS des bateaux qui naviguent le long des cotes anglaises.
     
Le RYA se positionne comme une entité extrêmement active pour tout ce qui touche au secteur nautique (voile et moteur) dans le Royaume Uni (Angleterre, Pays de Galles, Écosse, Irlande du Nord) et à un certain degrés du Commonwealth.

Le RYA intervient ainsi comme interlocuteur et partenaire par exemple dans des sujets tels que le prix du Gasoil et les taxes qui s'y rapportent (Red-Fuel), l'implantation des Parcs Éoliens (Nautical Wind Farms), l'aménagement côtier, l’aquaculture (Fish Farms), le projet de Frontière Electronique (e.border project), le projet grec de taxe maritime (en France c'est STW qui s'en charge ... c'est très bien et ils font surement du bon travail mais quelle différence d’approche).
Manifestement, le but est de protéger la "communauté" des usagers de la mer, plaisanciers, régatiers, navigateurs hauturiers, planchistes ou autres y compris ceux qui naviguent sur les eaux intérieures, de faire entendre leur voix et de les représenter dans l'élaboration des lois et règlements avant que ceux ci ne soient figés et que ne reste que la 'réaction à postériori'.
Bien sur le RYA est aussi actif dans l’organisation d'événements tels que le 'London Boat Show' (Janvier), le Salon de Southampton (Septembre) et d'autres 'Racing Events".
Une des activités les plus importante est celle de la formation, tant pour enseigner, publier (sur papier ou de façon électronique), former les formateurs ou donner des accréditations dont le fameux Yacht-Master dans ses différentes formes.
     

Donc, dans ce numéro de l'automne 2014 de la Revue trimestrielle papier et 'On-Line' pour les membres ou abonnés on trouve un article sur la fréquentation des eaux anglaise qui détaille l'intensité du trafic, éventuellement en fonction des périodes, les principales routes suivies, la fréquentation des marinas etc ...

Quand on connait l'implication du RYA dans l'élaboration des projets mentionnés plus haut on comprend facilement la valeur de ce genre de document, même si il a des insuffisances, car les données on été collectées sur un période de 10 ans et de façon très détaillées au niveau géographique par exemple. Ceci permet au RYA de se positionner en interlocuteur quasi obligatoire en amont de la réalisation des projets, donc au stade de la définition des objectifs, des moyens et des resultats attendus.

Ainsi le "UK Costal Atlas of Recreational Boating" est utilisé par les autorités gouvernementales (centrales ou locales), les Coast-Guards, les Phares et les clubs affiliés et sa nouvelle édition devrait être encore plus "robuste" que la précédente.
Pour ma part, il me semble que l'équivalent français du RYA n'existe pas vraiment et si l'on compare les activités de la Fédération Française de Voile telles qu'on les trouve sur la page Wikipédia ou sur le site Web de la FFV c'est assez différent et la FFV apparait comme d'avantage centrée sur les aspects réglementaires et l'activité et régatière et sportive dans tous ses compartiments.
Quand on 'ressort' du site web on à l'impression qu'il n'y a pas de présence 'Moteur', peu de formation en dehors des Glénans, peu ou pas de certification, un minimum de publications qu'il faut aller dénicher, un intérêt limité pour la plaisance dont la plaisance hauturière et peu d'implication proactive visible dans la représentation de la 'communauté' des navigateurs.

Tout cela donne un image "Ici on est sérieux et sportifs (sérieux parce-que sportifs et sportifs parce-que, justement c'est sérieux): on s'occupe du légal, du règlementaire et des régates.
Ce n'est peut être pas la bonne mais que je la trouve frustrante.

Par exemple en cherchant sur le WEB quelle était l'implication de la FFV dans l’implantation des parcs éoliens je n'ai trouvé que deux PDF, un relatif à un projet de Courseulles sur Mer et un autre relatif à un projet voisin à Fécamp ou la FFV ainsi que la Fédération des pécheurs plaisanciers sont mentionnés sur la planche 27 d'une très belle présentation Powerpoint.
Il y en existe surement d'autres mais elles n'apparaissent pas dans des recherches simples.
Dommage, on aimerait bien avoir une FFV aussi impliquée que le RYA, pour la plaisance et la représentation et la défense des intérêts de ceux qui la pratique.

SUR CES SUJETS, TOUS LES COMMENTAIRES SONT BIENVENUS ... en particulier si je me trompe et si j'ai tord!
Merci d'avance !

2 commentaires :

Les commentaires aident à rendre le blog plus intéressant et à le faire évoluer: n'hésitez pas à commenter.
Merci.